1 - VIVRE ENSEMBLE LE RUGBY AMATEUR

Le programme proposé par l'Union des Clubs de Rugby Amateurs Français représente la feuille de route des adhérents et des membres de l'Union pour les années à venir. C'est une synthèse des priorités de ses priorités et à travers ce programme, elle vise à obtenir l'adhésion du plus grand nombre en créant un vaste mouvement dynamique et mobilisateur. C'est un point de référence permanent qui permet de donner une réponse positive aux président(e)s et dirigeant(e)s qui se posent des questions sur les valeurs du rugby amateur, sur la meilleure façon d'adhérer aux objectifs du rugby amateur.
Ce programme pour être ancré dans la culture et dans l'histoire du rugby amateur doit être perçu comme simple (dans le fond et dans la forme), ambitieux, collectif (valorisant pour chaque club amateur), permanent (pérennité des actions, des valeurs et des missions) et affectif.
Ce programme est avant tout un défi collectif que nous nous fixons. Il doit satisfaire au besoin de clarté et de transparence ressenti par l'ensemble des président(e)s et dirigeant(e)s des clubs amateurs. Le but de ce programme est de donner un sens à l'effort de tous.

Par ces propositions, nous ne souhaitons pas heurter celles et ceux qui oeuvrent actuellement aux destinés du rugby car l'expérience montre que dans ce milieu du rugby, le moindre désaccord fait de celui qui exprime un autre avis un adversaire du système ou des hommes et des femmes qui le représentent. On doit pouvoir dire les choses sans être un ennemi de la personne à laquelle on s'adresse. Mais en rugby, tout devient tout de suite compliqué, les individus se sentent trahis pour trois fois rien... On ne peut rien dire, rien écrire, sans être aussitôt suspecté de machiavélisme, d'infidélité, de rancoeur. Tout se passe comme si les décideurs en rugby étaient si peu sûrs d'eux-mêmes qu'ils ne supportent pas la moindre contradiction.

Les présidents des clubs du rugby amateurs, les membres et adhérents de l'Union sont des passionnés autant si ce n'est plus que la plupart de nos dirigeants fédéraux. Que les critiques continuent longtemps de pleuvoir sur le rugby français, sur ses moeurs, ses coutumes, ses joueurs; c'est le signe même de la passion qu'il soulève et de sa bonne santé. Le droit à la critique reste le fondement même de notre démocratie.

Jean Claude MERCIER
Président de l'UCRAF

2a -1 - DEFINIR LA PLACE DU RUGBY AMATEUR A COTE DU RUGBY PROFESSIONNEL

Soutenir tout projet différent et collectif qui unirait le rugby professionnel et le rugby amateur afin que les pratiquants se retrouvent autour de valeurs ayant un sens pour tous
► Soutenir tout Projet où l’individu serait au centre des préoccupations et l’économie au service des valeurs à défendre.
► Renouer le dialogue avec les clubs de PROD D2 et TOP 14
Réconcilier le rugby amateur avec son élite professionnelle
Encourager le rugby professionnel
Pas de rugby professionnel fort, sans rugby amateur fort
S’atteler aux problèmes de l’afflux de joueurs étrangers

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2b - 2 - SOUTENIR ET PROMOUVOIR LE RUGBY AMATEUR

► Organiser des championnats structurés
► Crédibiliser et valoriser les compétitions
► Promouvoir le rugby sur tout le territoire français
► Promouvoir la formation et établir des règles pour les clubs formateurs
► Mutualiser les moyens de plusieurs clubs pour créer et gérer des équipes régionales selon le principe des communautés de communes
► Soutenir les clubs amateurs dans la gestion quotidienne
► Réconcilier le rugby amateur avec son élite professionnelle
► Encourager et aider les clubs formateurs par rapport aux clubs utilisateurs en définissant notamment le statut du joueur mutant
► Réfléchir sur le statut du joueur professionnel au sein d’un club amateur
► Soutenir et aider les clubs formateurs qui n’ont pas de joueurs étrangers
► Mettre en place une convention collective avec accord sectoriel applicable au secteur amateur
► Mettre le club au centre de tous les projets
► Mettre en place un statut du joueur et de l’entraîneur permettant d’encadrer, de contrôler et de protéger les relations de travail et les flux financiers
► Assurer la protection des clubs formateurs
► Réformer les règles concernant les indemnités de formation

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2c - 3 - DEVELOPPER UNE POLITIQUE SPORTIVE DU RUGBY AMATEUR PLUS DYNAMIQUE

► Harmoniser tous les comités territoriaux sur les régions administratives pour une politique sportive plus attractive
► Agir en étant proche des clubs pour développer, structurer et fidéliser avec le soutien des comités départementaux
► Favoriser la formation des dirigeants bénévoles
► Revoir notre façon d’enseigner le rugby chez les jeunes dans le cadre de la compétition
► Faire jouer les équipes réserves des séries régionales dans le championnat des divisions inférieures
► Promouvoir le rugby sur tout le territoire français
► Soutenir les clubs amateurs dans leur gestion quotidienne
►V aloriser le projet de club pour le rugby
► Faire vivre l’information et mettre en place une communication transparente
►A ccentuer nos efforts en direction des jeunes, de la formation et de la promotion
► Valoriser les compétitions régionales
► Soutenir et valoriser le rôle des correspondants techniques de club
► Gagner la bataille des tribunes pleines par la promotion d’un championnat intéressant et une meilleure communication avec les médias
► Promouvoir et valoriser le rugby féminin par un encadrement reconnu
► Encouragement financier des écoles de rugby et des clubs de séries régionales sous forme de fournitures et d’équipements
► Développer l’implication de la gent féminine au sein des comités départementaux et des ligues régionales
► Lutter contre le jeu dur

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2d - 4 - PRIVILEGIER LA VIE ASSOCIATIVE

► Créer les conditions indispensables à une véritable vie associative.
► Aider à la mise en place d’un programme de club house pour tous suivant un modèle évolutif de financement pouvant être assuré pour une part par la Fédération, les collectivités locales, les partenaires
► Création d’un groupe d’achat sans but lucratif devant permettre aux clubs d’acquérir du matériel à des conditions avantageuses
► Organiser une manifestation importante sous forme d’un match international annuel au bénéfice des handicapés du rugby
► Conforter le rôle des clubs dans le dialogue
► Consolider les relations contractuelles entre la fédération et les clubs
► Soutenir les DOM-TOM et la Corse sur leurs problèmes spécifiques
► Les clubs, les comités départementaux, les ligues régionales, la FFR pourront proposer à leurs adhérents un contrat collectif d’assurance
► Valoriser et soutenir les bénévoles et le bénévolat
► Possibilité de déductions fiscales à expliquer, à promouvoir
►Inciter les bénévoles à prendre des responsabilités
► Favoriser la formation des bénévoles

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2e - 5 - REFORMER LE SYSTEME FEDERAL ELECTIF ACTUEL

Moderniser le fonctionnement archaïque de la FFR.
Repositionner la présidence dans un ensemble plus libéral et démocratique.
► Rendre au Comité Directeur ses prérogatives de décision et de contrôle.
► Réformer l'organisation statuaire pour gérer, de manière optimale, l'ensemble des missions qui incombent à la FFR.
► Réformer l'organisation statutaire afinde renforcer les compétences de la structure réduite qui est aujourd'hui constituée par le Bureau Fédéral.
► Mettre en place un véritable vote démocratique à bulletin secret.
► Mettre en place un vote démocratique décentralisé de proximité pour l'élection des membres du comité directeur et de son président.
► Limiter le nombre de mandats consécutifs à deux à la présidence de la Fédération, celle des comités territoriaux ou ligues, celle des comités départementaux comme accélérateur de démocratie en permettant de favoriser le renouvellement des instances.
► Ne pas autoriser le cumul des mandats entre les missions nationales et territoriales (Président Comité Territorial et Ligue régionale / Dirigeant Fédéral).
► Réformer le mode de gouvernance des comités territoriaux et/ou ligues régionales par l'abrogation du mode de scrutin proportionnel plurinominal à un tour avec liste bloquée.
► Mettre en place des commissions fédérales aux objectifs clairement définis par lettre de mission.
► Permettre l'élection d'une équipe identifiée sur la base d'un projet
► Mettre en place des commissions fédérales aux objectifs clairement définis par lettre de mission.
► Renforcer la notion de binône élu/salarié.
► Limiter encore le nombre de procuration.
► Permettre aux autres acteurs du Rugby Français de participer également et utilement à la gouvernance fédérale.
► Optimiser le fonctionnement démocratique de l'Assemblée Générale.
► Enrichir le débat démocratique avec le droit à la parole.
droit à la parole.
► Harmoniser les limites des comités territoriaux sur celles des régions administratives.

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2f - 6 - REFORMER LE MODE DE SCRUTIN DES ELECTIONS DES COMITES TERRITORIAUX ET/OU LIGUES REGIONALES

Au nom de la liberté associative, sous le délicieux prétexte que la loi de 1901 ne prévoit pas de dispositions spécifiques pour la désignation des membres du comité directeur et de son président, pour coller à l'article 4 des statuts de la FFR, la plupart des comités territoriaux et/ou ligues régionales ont mis en place une stratégie qui consiste à conserver le pouvoir avec un mode de scrutin proportionnel plurinominal à un tour avec listes bloquées pour l'élection des membres du comité directeur.
Ce mode de scrutin est devenu une caricature de démocratie, système inique qui consiste uniquement à un individu, à un clan de conserver le pouvoir avec la nomination nocturne de son président.

Aujourd'hui ce sont les statuts qui donnent le pouvoir légitime à condition que certain(e)s dirigeant(e)s ne passent pas leur temps à manipuler les règles du jeu et pour celà :
► Réformer le mode de scrutin de l'élection des membres du comité directeur.
► Abroger le mode de scrutin proportionnel plurinominal à un tour avec liste bloquée.
► Subsistuer le mode de scrutin proportionnel plurinominal à un tour avec liste bloquée à un scrutin majoritaire plurinominal à un tour ou un scrutin proportionnel de liste adapté pour l'élection des membres du comioté directeur comme pour les élections municipales des villes de moins de 2500/3500 habitants.

Dans ces conditions, le candidats/président serait dans l'obligation de remettre effectivement en jeu son mandat car nous serions dans un système d'appel à candidature au lieu d'un appel de liste sachant qu'il est impossible actuellement pour un deuxième candidat de présenter une deuxième liste complète de 30 noms.
Ensuite, le président pourrait être élu démocratiquement au scrutin majoritaire uninominal à deux tours parmi les membres élus du comité directeur.

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2g - 7 - REFORMER LE MODE DE SCRUTIN DES ELECTIONS DES COMITES DEPARTEMENTAUX

Au sein du monde de l'ovalie, 86% des comités départementaux comprennent moins de 30 clubs. Certaines structures ont jugé utile de copier le mode d'élection des comités territoriaux et/ou ligues régionales en mettant en place un mode de scrutin proportionnel plurinominal à un tour avec liste bloquée pour l'élection des membres du comité directeur avec des listes complètes de 30 noms d'où l'impossiblité de constituer une deuxième liste complète (Comité Départemental de l'Hérault par exemple).

Aujourd'hui, c'est l'urne qui donne le pouvoir légitime à condition que certain(e)s ne passent pas leur temps à manipuler les statuts. 

Le législateur doit imposer :
► soit, le mode de scrutin majoritaire plurinominal à un tour pour l'élection des membres du comité directeur comme pour les communes de moins de 2500 habitants,
► soit, le mode de scrutin proportionnel de liste adapté comme pour les communes de moins de 3500 habitants.

Le mode de scrutin majoritaire plurinominal à deux tours est le mode de scrutin le plus ancien et le plus démocratique, il nous semble car :
► il se distingue parsa simplicité,
► il offre aux électeurs un choix clair,
► il permet de choisir une personne pour les représenter plutôt qu'une liste,
les clubs peuvent évaluer la performance personnelle du candidat plutôt que d'accepter une liste dedirigeants imposés par un candidat aux responsabilités diluées,
proposé,
► il permet à tous les dirigeants d'être candidat à la présidence,
► le président élu est tout simplement le candidat qui recueille le plus grand nombre de voix. Il suffit de choisir un bulletin portant un seul nom.

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2h - 8 - HARMONISER TOUS LES COMITES TERRITORIAUX SUR LES REGIONS ADMINISTRATIVES

Le rugby est l'unique discipline du mouvement sportif français avec des comités territoriaux hors découpage administratif. Cette situation occasionne de nombreuses incohérences dans l'organisation des nos compétitions pour quelques présidents arc-boutés sur leur pouvoir.
Les frontières des comités sont parfois mystérieuses et ne correspondent que très imparfaitement aux régions du pays. L'organisation territoriale du Rugby Français n'est pas identique à l'organisation administrative nationale et nous pouvons donc nous interroger sur l'adéquation du découpage des territoires aux réalités et besoins des clubs de rugby.

Seuls, neuf territoires rugbystiques respectent les limites des régions administratives (L'Auvergne, la Bourgogne, la Bretagne, le Centre, la Corse, la Franche Comté, le Pays de Loire et le Poitou Charente).

Actuellement, nous sommes dans une réalité de secteur géographique, secteur culturel alors qu'il faudrait préférer une réalité de régions administratives (ligues régionales) pour mieux coller aux réalités économiques.

L'UCRAF préconise l'harmonisation des limites des comités territoriaux sur celles des régions administratives pour renforcer l'implantation de notre sport au sein des régions administratives d'une part, pour que l'intérêt de notre sport prime sur l'intérêt personnel de quelques présidents de comités territoriaux arc-boutés sur leur pouvoir d'autre part.

Il devient nécessaire également de développer une identité régionale pour faciliter le financement par subvention.

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2i - 9 - SOUTENIR ET PROMOUVOIR LES ECOLES DE RUGBY

SENSIBILISER - ENCOURAGER - ENCADRER - FORMER

► Développer des relations privilégiées avec les collectivités locales et territoriales
► Développer des relations privilégiées avec le milieu scolaire depuis l’école primaire jusqu’aux universités
► Aller à la rencontre des jeunes
► Implanter le rugby dans les zones où l’éducation est en difficulté
► Demeurer attractif au niveau des enfants, des parents
► Faire jouer les enfants U7, U9 et U11 par catégorie de poids
► Formation des éducateurs au centre des préoccupations de la FFR
► Favoriser la fidélisation des éducateurs pratiquants
► Favoriser le recrutement des éducateurs potentiels
► Fourniture de la valise pédagogique à chaque éducateur formé
► Encourager le développement du rugby en milieu scolaire
► Convaincre les jeunes qui pratiquent le rugby en milieu scolaire
► Valoriser et améliorer la labellisation
► Création d’un journal spécifique école de rugby dont l’abonnement est compris dans le prix de la licence assurance
► Demeurer attractif au niveau des éducateurs
► Déterminer les contreparties et avantages qu’il serait possible d’offrir à nos licenciés par l’intermédiaire de leur licence F.F.R. et au surcoût de la cotisation imposé par la fédération
► Promouvoir une culture audio-visuelle par un projet de dessins animés sur le rugby et ses valeurs (réalisation d’un dessin animé basé sur les valeurs du rugby)

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2j - 10 - REFORMER LES INDEMNITES DE FORMATION

Le problème des indemnités de formation soulève de vifs débats pour plusieurs raisons :
a) L’art. 260 des RG n’est pas appliqué… Les indemnités de formation dues ne sont jamais versées. Ce système est surprenant ...
b) Nous assistons toujours au pillage des clubs ''formateurs''. Certains clubs vont jusqu’à récupérer des joueurs de première ligne seulement pour respecter les obligations fédérales concernant les joueurs de première ligne. Ces joueurs dits «K-WAY» cirent le banc de touche à longueur d’année…
c) Il n’y a aucun respect pour les clubs formateurs avec la bienveillance de certains comités.
d) Le système des indemnités de formation ne s’applique pas aux éducateurs-entraîneurs pour lesquels les clubs formateurs investissent.
e) Le système des indemnités de formations ne s’appliquent pas aux joueurs ‘’Benjamins’’ et ‘’Minimes’’ que les clubs viennent récupérer avec la bienveillance des comités départementaux (CPS, stages de sélection…).

La fédération doit pouvoir intervenir avec force pour protéger et défendre les clubs formateurs et pour cela elle doit pouvoir leur attribuer un statut de «club formateur» sur le principe de la labellisation des écoles de rugby.

A partir du moment où le club est labellisé «club formateur», la fédération doit pouvoir mettre en place des mesures pour le protéger des atteintes à leur intégrités et pour cela, il faut :
1) Définir la notion de «club formateur» par une labellisation
2) Définir la stratégie consistant à protéger les clubs ‘’formateurs’’
3) Mieux indemniser les clubs ‘’formateurs’’.

Mise en place de l'indemnité de formation et de la
redevance de transfert.

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2k - 11 - VALORISER ET SOUTENIR LES COMITES DEPARTEMENTAUX

► Donner plus de pouvoir aux comités départementaux plus proches des clubs
► Promouvoir les comités départementaux en leur accordant plus d’autonomie dans la gestion des objectifs et des moyens
► Impliquer les cadres techniques dans le recrutement et la formation des éducateurs et des arbitres au sein des comités départementaux
► Dynamiser les comités départementaux grâce à un soutien technique promotionnel et financier renforcé
►Soutien fédéral aux missions et actions des co nseillers techniques d’état, des cadres techniques dans les départements au prorata du nombre de licenciés.
► Redéfinir les missions des ligues régionales et des comités départementaux

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site

2l - 12 - SOUTENIR ET PROMOUVOIR L'ARBITRAGE ET LES ARBITRES

► Soutenir et promouvoir l’arbitrage et les arbitres par un statut particulier.
► Assurer la promotion des arbitres et de l’arbitrage au sein des comités départementaux et des ligues régionales.
► Promouvoir le corps arbitral au niveau des ligues régionales en premier lieu
► Au sein de chaque ligue régionale, les arbitres élisent à bulletin secret leur Directeur Technique de l’Arbitrage (DTA)
► Le président de la CCA est élu démocratiquement par les arbitres à bulletin secret

Pour en savoir plus : espace ''ARGUMENTAIRE'' du site